Présentation

  • : normandy50
  • normandy50
  • : des photos personnelles de paysages ,de faune ,de flore ,d'architecture , enfin tout ce que compte la normandie et aussi de temps en temps des photos de mon chien . j'espère que vous passerez un bon moment avec moi
  • Contact

  • mrcafe
  • un petit blog pour vous faire connaitre le cotentin en normandie et vous y faire venir en vacances
  • un petit blog pour vous faire connaitre le cotentin en normandie et vous y faire venir en vacances

Texte Libre

Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits de reproduction. Merci à vous de me demander l'autorisation pour toute utilisation.
The pictures on this blog are copyright, please ask before using them.

Archives

11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 18:32

Image Hosted by ImageShack.us

La Granvillaise est la réplique d'une grande bisquine, voilier de pêche le plus toilé de France, typique de la Baie du Mont Saint-Michel. Elle est armée par l'Association des Vieux Gréements Granvillais, qui propose des sorties en mer à la demi-journée ou à la journée (ou plus!) pour découvrir la navigation traditionnelle au départ de Granville, avec un équipage professionnel.

 

Caractéristiques du bateau

Longueur de coque : 18,28 m
Surface de voilure pêche : 293 m2
Largeur de coque : 4,76 m
Tirant d'eau : 2,75m
Longueur hors tout : 32,30 m
Surface de voilure régate : 340 m2
Moteur Boni : 135 Cv
Déplacement : 55 Tonnes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mrcafe - dans bateau
commenter cet article

commentaires

Paul 18/07/2011 11:27



J'aime beaucoup ces vieux gréments!  C'est si beau à voir naviguer.


bonne semaine


Paul



Quichottine 15/07/2011 22:19



De ta série de bateaux, c'est celui que je préfère. :)



PANORAMAX 13/07/2011 20:12



SI JE Te dis que j'ai jamais fait du voilier....peut etre qu'un jour viendra


quand ça souffle  dans ces293  je te dis pas ma voile de planche faisait  5 mcarrè



Linda & Picasso ::0079::0071:: 13/07/2011 19:02



coucou ici ciel gris comme en novembre ça me fait déprimé ....


si tu as du soleil envoie le moi ....


bisous avec un pt poéme ....






Les étoiles



Il est pour la pensée une heure... une heure sainte,
Alors que, s'enfuyant de la céleste enceinte,
De l'absence du jour pour consoler les cieux,
Le crépuscule aux monts prolonge ses adieux.
On voit à l'horizon sa lueur incertaine,
Comme les bords flottants d'une robe qui traîne,
Balayer lentement le firmament obscur,
Où les astres ternis revivent dans l'azur.
Alors ces globes d'or, ces îles de lumière,
Que cherche par instinct la rêveuse paupière,
Jaillissent par milliers de l'ombre qui s'enfuit
Comme une poudre d'or sur les pas de la nuit ;
Et le souffle du soir qui vole sur sa trace,
Les sème en tourbillons dans le brillant espace.
L'oeil ébloui les cherche et les perd à la fois ;
Les uns semblent planer sur les cimes des bois,
Tel qu'un céleste oiseau dont les rapides ailes
Font jaillir en s'ouvrant des gerbes d'étincelles.
D'autres en flots brillants s'étendent dans les airs,
Comme un rocher blanchi de l'écume des mers ;
Ceux-là, comme un coursier volant dans la carrière,
Déroulent à longs plis leur flottante crinière ;
Ceux-ci, sur l'horizon se penchant à demi,
Semblent des yeux ouverts sur le monde endormi,
Tandis qu'aux bords du ciel de légères étoiles
Voguent dans cet azur comme de blanches voiles
Qui, revenant au port, d'un rivage lointain,
Brillent sur l'Océan aux rayons du matin.


De ces astres brillants, son plus sublime ouvrage,
Dieu seul connaît le nombre, et la distance, et l'âge ;
Les uns, déjà vieillis, pâlissent à nos yeux,
D'autres se sont perdus dans les routes des cieux,
D'autres, comme des fleurs que son souffle caresse,
Lèvent un front riant de grâce et de jeunesse,
Et, charmant l'Orient de leurs fraîches clartés,
Etonnent tout à coup l'oeil qui les a comptés.
Dans la danse céleste ils s'élancent... et l'homme,
Ainsi qu'un nouveau-né, les salue, et les nomme.
Quel mortel enivré de leur chaste regard,
Laissant ses yeux flottants les fixer au hasard,
Et cherchant le plus pur parmi ce choeur suprême,
Ne l'a pas consacré du nom de ce qu'il aime ?
Moi-même... il en est un, solitaire, isolé,
Qui, dans mes longues nuits, m'a souvent consolé,
Et dont l'éclat, voilé des ombres du mystère,
Me rappelle un regard qui brillait sur la terre.
Peut-être?... ah! puisse-t-il au céleste séjour
Porter au moins ce nom que lui donna l'Amour !


Cependant la nuit marche, et sur l'abîme immense
Tous ces mondes flottants gravitent en silence,
Et nous-même, avec eux emportés dans leur cours
Vers un port inconnu nous avançons toujours !
Souvent, pendant la nuit, au souffle du zéphire,
On sent la terre aussi flotter comme un navire.
D'une écume brillante on voit les monts couverts
Fendre d'un cours égal le flot grondant des airs ;
Sur ces vagues d'azur où le globe se joue,
On entend l'aquilon se briser sous la proue,
Et du vent dans les mâts les tristes sifflements,
Et de ses flancs battus les sourds gémissements ;
Et l'homme sur l'abîme où sa demeure flotte
Vogue avec volupté sur la foi du pilote !
Soleils ! mondes flottants qui voguez avec nous,
Dites, s'il vous l'a dit, où donc allons-nous tous ?
Quel est le port céleste où son souffle nous guide ?
Quel terme assigna-t-il à notre vol rapide ?
Allons-nous sur des bords de silence et de deuil,
Echouant dans la nuit sur quelque vaste écueil,
Semer l'immensité des débris du naufrage ?
Ou, conduits par sa main sur un brillant rivage,
Et sur l'ancre éternelle à jamais affermis,
Dans un golfe du ciel aborder endormis ?


Vous qui nagez plus près de la céleste voûte,
Mondes étincelants, vous le savez sans doute !
Cet Océan plus pur, ce ciel où vous flottez,
Laisse arriver à vous de plus vives clartés ;
Plus brillantes que nous, vous savez davantage ;
Car de la vérité la lumière est l'image !
Oui : si j'en crois l'éclat dont vos orbes errants
Argentent des forêts les dômes transparents,
Qui glissant tout à coup sur des mers irritées,
Calme en les éclairant les vagues agitées ;
Si j'en crois ces rayons dont le sensible jour




Crépusculine 13/07/2011 17:39



Superbe cette Granvillaise, elle a beaucoup plus de classe que les quatamarans d'aujourd'hui, bonne soirée Dom bisous



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
.ob-btn.lnk_repost {display:none}